7 Bonnes raisons de « Vivre Vintage »

Bonjour !

C’est un peu en lisant et en discutant que je me suis rendue compte des différents points qui faisait que ma passion était devenue plus que ça, c’était devenu un mode de vie, et cela de manière tout à fait naturelle, on pourrait parler de « Mind Set » aux Etats-Unis ou tout simplement de « philosophie de vie » en Europe, mais j’insiste à dire que ce n’est pas une volonté de rentrer dans une case du style « je suis rouge et tout sera rouge désormais ». Je pense sincèrement que ce mode de vie devient naturel au bout d’un certain temps, je pense que l’on peut ainsi plutôt parler « d’expérience » dont on tire des leçons et réflexions sur la Vie de manière générale. (J’espère que vous me suivez toujours car en dissertation j’ai toujours perdu mes profs et ce jusqu’à la fac… bref !)

Je ne suis personne pour faire la morale, ou donner des leçons, je suis loin d’être irréprochable, je serais mal avisée de dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire, je pointe ici des pistes de réflexions a prendre ou a laisser. Comme la politique et la religion chacun est libre de penser et d’agir dans un respect collectif.

Voici donc mes axes de réflexions, qui à mon sens, sont de bonnes raisons (ne faisant de mal à personne) de vivre une vie tournée vers le vintage !

 

1- Singularité

La passion du vintage c’est « faire le choix » d’une vie singulière, du sens où ce qui plaît c’est la petite pépite, ce sentiment de posseder quelque chose de rare et peut être unique.
Pour ça le calendrier est très simple : dimanche = brocante. Ce qui implique donc de partager un minimum votre passion avec votre moitié, ou avec de la famille, des amis ou seul… (mais c’est moins chouette).

Quand vous revenez de brocante, vous installez vos objets (meubles, bibelots, vaisselles, livres…) Ce qui nous amène à une décoration tout à fait unique voire insolite ! Qui peut se traduire par une maison aménagée avec des objets anciens usuels, ou une maison-musée avec des collections entreposées un peu partout ou encore une maison presque témoins tellement tout est mis en scène comme à l’époque, ou un mélange des trois !

  • C’est aussi un style vestimentaire, on porte souvent des choses démodées, hors saison, hors tendance, hors tout en fait.
  • C’est faire des activités de papi-mamie : le tricot, le jardinage, le scrabble…
  • C’est un jargon, un vocabulaire…
  • En bref, c’est une partie de votre identité.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cartes postales des années 40 représentant des Zazous sous l’Occupation – Marginaux de l’époque

2 – Culture

Au lycée j’étais nulle en Histoire ! Mais heureusement grâce à mes bonnes notes en primaire/collège et par la suite à mes cours d’Histoire de l’Art et de la Mode et du Costume mes notions sont saines (même si j’ai encore de terribles lacunes… !).

Je n’ai jamais autant appris qu’en chinant et en me documentant autour d’un petit bout de papier, de tissu ou d’un objet, j’aime appeler cela « l’apprentissage par l’anecdote », quand on a un but et quelque chose de concret entre les mains il est bien plus facile d’apprendre.
Mais chiner peut impliquer de se documenter aussi en langues étrangères, tel un archéologue déchiffrant des Hiéroglyphes !
On devient un peu détective quand il s’agit de mener l’enquête sur une marque pour dater l’objet !
Ce sont souvent les personnes qui se séparent de leurs biens qui disent des phrases comme « C’était à ma grand-mère, on lui avait offert pour ses 30 ans de mariage en 1946, c’était tout à fait à la mode à cette époque », des phrases en Or massif, quelques mots qui comptent énormément pour l’empreinte historique, mieux qu’une datation au carbone 14 !

N’oublions pas que les objets ne sont pas périssables (pour certains) c’est ce qui nous différencie d’ailleurs d’une brique (et heureusement), mais surtout ce sont ces mêmes objets qui définirons notre mode de vie, de la même manière, les objets désuets que l’on chine sont des indices d’une vie antérieur, témoins d’un contexte historique, politique, géographique des siècles et millénaires passés.

Bien plus qu’un cours théorique, une brocante c’est une mosaïque de vies, d’âmes. On apprends sur l’Humain et pas conséquent sur nous même.

Marché du livre ancien 8
– Sur le Marché du Livre Ancien et d’Occasion de Paris – Lieu de chine et de documentation des passionnés de l’ancien ! – Cliquez sur l’image pour lire l’article sur le Marché du Live Ancien de Paris-

3- Qualité

L’utilisation de produits chimiques allant crescendo avec les années, impossible de ne pas se rendre compte de la qualité en baisse dans les matières et matériaux utilisés. La qualité ne va pas spécialement avec le confort et j’insiste, on peut se sentir très confortable dans une matière synthétique! Pour parler de la qualité je regarderais la composition et la finition !

Dans les vêtements d’époque on peut parler d’un véritable 100% coton par exemple, ce qui est presque (je dis bien presque) impossible aujourd’hui la matière première était de meilleur qualité c’est indiscutable. Je ne dis pas que les méthodes étaient toutes écologiques à l’époque car il y a du mieux pour certaines choses aujourd’hui mais la qualité produite à l’époque mérite d’être conservée et utilisée !

Par qualité on peut aussi entendre une qualité de travail et de recherche, un aspect aussi bien esthétique que pratique. Quand certains objets impliquent directement le corps de l’artisan par exemple pour la barbotine et que l’on observe une touche, une trace, on prends en compte un aspect temps, le fameux « coup de patte » qui donne à l’objet toute sa part qualitative et ce soupçon d’admiration qui en font une pièce unique à préserver.

Les périodes antérieures regorgent de vieux métiers et spécialités complètement oubliés de nos jours, ce qui représente bien des paires de mains… ces mêmes mains qui ont passés des heures et des jours pour donner naissance à un objet, une pièce unique !
D’ailleurs on parle de « pièce » comme on dit « pièce » pour les collections de musées, c’est tout à fait intéressant de se rendre compte de cette importance donnée à chaque objet et cette volonté de les utiliser et de les faire (re)vivre autour de soi.

Capture d_écran 2016-04-30 à 10.49.35

4 – Economique

Bon alors je sais que certains et certaines diront qu’ils explosent leur compte en banque pour se payer des pièces en Vintage shop ou sur Etsy (le mal incarné) mais bon relativisons et pour se donner bonne conscience allons faire un tour dans des boutiques de gamme même moyenne, regardez le prix de certain vêtement, bah ça fait peur ! Donc au vu de la qualité et du savoir faire je dirais que cela reste plus intéressant d’investir la même somme si ce n’est moins (ou plus) dans un vêtements d’époque ! (ange ou démon ?).

Sinon, quand on a « la chine » en général dès qu’on a besoin d’un bien matériel tel qu’une brouette ou une table à repasser (que-sais-je), on a le réflexe d’aller voir sur Leboncoin par exemple, déjà le choix est plus varié ainsi que les prix, parfois des pièces anciennes et superbes sont dix fois moins cher et dix fois plus solide qu’une neuve de chez « Ca$hca$h ».

De plus sur les vides-greniers avec 20 euros on s’habille des pieds à la tête, certes parfois ça peut donner des looks improbables mais quand on cherche un « basic » en coton 0,50cents ou 1euro l’affaire est dans le sac. Si on aime s’habiller dans une époque particulière je comprends qu’on trouve de moins en moins son bonheur mais les vides greniers restent très intéressants pour les tenues de sport, et les tenues de loisirs par exemple.

Arche 4
L’Arche de la Crise par Pol Rab – 1933 (peu avant son décès – Réalisation de l’arche de Noé avec des objets de récupérations détournés pour créer les animaux

 

5 – Un placement financier

Mon père nous a toujours dit que lorsqu’il devrait s’en aller, il n’y aura pas de lingots d’or dans un coffre, mes des trésors dans tous les coins… qu’on le veuille ou non, qu’on y pense ou pas, les objets anciens ont une cote, une valeur, qui ne fait que monter avec les années (car la pièce ne risque pas de rajeunir de toute évidence). Donc on peut parler d’un véritable placement, si on prend bien soin de ses petits trésors évidement !

On peut aussi parler d’investissement, dans le cas où vous développez un petit « commerce » autour de votre activité de chineur, ce qui peut être une très bonne manière d’arrondir ses fins de mois !

 

6 – Ecologique

De manière assez évidente, consommer (et par consommer j’exclus ici les consommables alimentaires, hygiéniques, médicaux et culturels ) implique de créer du neuf qui par conséquent demande une quantité d’énergie importante. (je ne ferai pas d’exposé plus développé, il y a bien des journaux et sites pour cela !)
Lorsque vous chinez, non seulement vous vous faites plaisir mais en plus vous ne le savez pas mais vous faites un geste pour la planète !
Il y a déjà tellement d’objets en circulation qui sont encore en état d’usage.

Recycler ce n’est pas seulement faire des sculptures en pot de yahourt pour exposer à la Fiac, c’est surtout adopter des objets qui ont encore tout leur potentiel et en profiter !

 

7 – Une passion

Avant toute chose, « vivre vintage » c’est une passion, on tombe dedans progressivement, on découvre sans cesse, on apprends sans cesse… Et sans pouvoir totalement expliquer pourquoi, comment, comment on sait que ça c’est de tel époque, que ça vient de tel région… bref c’est assez fou. Quand je suis sur une brocante c’est un sentiment tellement particulier qui mêle l’excitation, la joie, la concentration, la volonté, le plaisir, l’envie… bref un bouquet de sentiments que j’aime serrer contre mon coeur, car il me fait m’évader, voyager et rêver ! Ce sont de bien petits plaisirs, les petits plaisirs de la vie comme on dit, mais cela me semble tellement ! Si bien que cette grande passion j’ai besoin de la partager avec mes proches, mes amis, mes collègues, sur ce blog… c’est volubile, et ça ne fait que grandir, mais n’est-ce pas ça la passion ?

Ric et Rac 2
Ric et Rac illustrés par Pol Rab – Chers à mon coeur

Il y a évidement des tas de choses à dire, discuter et ajouter. J’avais envie de partager ces pensées autour de ma passion, qui en font ma vie quotidienne. Il s’agit aussi de réflexions qui découlent d’observations, du Monde, de la Vie… J’espère comme toujours que cet article sera propice à diverses idées, envies et réflexions.

Je travaille déjà sur l’article suivant qui arrive ce week-end !

A très bientôt et bonne fin de semaine !

2 commentaires sur “7 Bonnes raisons de « Vivre Vintage »

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Serial Chineuse

Blog vintage by Nawal Bonnefoy - Mode, beauté, lifestyle, astuces

1 Rue Vintage

L'adresse de la déco vintage

%d blogueurs aiment cette page :